Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Rêve d’éléphant Orchestra // Concert CD release

Détails

Date :
12 juin
Heure :
21 h 30 min - 22 h 45 min
Catégories d’évènement:
,
Étiquettes évènement :
, , , , , , ,

Organisateur

Festival Connexions Urbaines

Lieu

Place du Tertre (cour du Trianon)
rue Grande-Bèche
Liège, Liège 4020 Belgique
Téléphone :
0478390249
Site Web :
www.collectifdulion.com

Rêve d’éléphant Orchestra, groupe majeur de la scène jazz belge, vient de fêter ses 20 ans et la sortie de son cinquième album Dance Dance, (coproduction de IGLOO et WERF records)

Ces 7 musiciens vont ENFIN pouvoir partager ce nouveau répertoire avec vous en live, dans le cadre du festival Connexions Urbaines !… Dommage pour les Diables Rouges ; )

Quelques extraits de presse à propos de ce nouvel album très bien accueilli :

 » De bout en bout, leur musique donne irrésistiblement envie de bouger, de se délecter d’arrangements subtils au point d’en oublier l’exigence qu’une telle musique requiert. Cette galette des 20 ans est une vraie galette des rois (…) »  L’Avenir – JP Goffin ✶✶✶

 » Vingt ans d’existence, cinquième album, et c’est toujours le même Rêve d’éléphant Orchestra. Cette machine à donner du rêve, de la joie, du plaisir. Cette musique remarquablement composée, arrangée, jouée, avec intelligence, luxuriance et maîtrise. Une sonorité fraîche, optimiste, ouverte. Rêve d’éléphant, c’est du bonheur en notes et en passion (…) » Le Soir MAD – JC Vantroyen ✶✶✶

 » On salue l’imaginaire de REO et son approche qui n’excluent aucune forme ni couleur sans pour autant faire l’impasse sur des arrangements qui sonnent aussi précis qu’originaux. Leur instrumentation atypique, l’alternance des climats, la palette élargie des timbres, la cohésion orchestrale et la qualité impressionnante de l’interprétation, sans oublier un mixage intelligent et une production qui rend justice à la profondeur de la musique, constituent autant de crochets qui nous happent dans leur univers insolite, euphorique et agréablement déjanté (…) » Dragon Jazz – P Dulieu